Le Cartel #8 One Shot de Julie Christol

Le Cartel #8 One Shot de Julie Christol

 

Le résumé:

8# One-Shot
« Je suis l’œil qui voit les âmes, où qu’elles soient »
Cole :
Le Cartel… Ma famille… Mes frères…


Suis-je prêt à leur dire au revoir ? Est-ce que le chemin s’arrête ici pour moi, pour nous, sans que nous ayons eu le temps de mener davantage de combats ?

Mon seul regret concerne Faith, j’aurais tant aimé qu’elle et moi puissions avoir un avenir, une seconde chance. Elle est l’unique femme que je voudrais, mais celui que je suis aujourd’hui ne peut plus rien lui offrir.

Ce qui compte à présent, c’est de ne pas tomber seul, j’entraînerai dans ma chute ceux qui n’ont jamais été jugés. Les amis, battez-vous, car même dans la mort, le fantôme de ma volonté vivra à traversà faire au Cartel,

vous.

Je suis prêt, mais avant de tirer ma révérence, il faut qu’elle sache enfin que je l’aime, depuis toujours et à jamais.

1# L’évadé
2# L’égaré
3# La source
4# La Machine
5# La Lame
6# Le Voltigeur
7# L’Explosif
8# One-Shot  C'est le dernier😭😭💖💖

 

Mon avis: I.N.O.U.B.L.I.A.B.L.E

" Je suis en paix à présent, j'ai fait ce que j'avais à faire au Cartel,

  j'ai accompli plus de belles choses avec ces gars fracassés par la vie

  qu'avec mes dix ans dans l'armée..." (Cole)

Nous y sommes!!! Le dernier tome de la série Le Cartel de Julie Christol a pris son envol...❤

Que de chemins parcourus depuis le premier tome sur Davy (l'évadé).

Nous avons traversé tout le Mexique de long en large en leurs compagnies, nous avons beaucoup ri car ces bonhommes là sont vraiment des êtres  à part mais nous avons également tremblé et souffert avec eux.

A chaque personnage dévoilé, mon coeur s'est pris d'affection pour chacun d'eux, mais j'attendais la toute fin pour pouvoir me prononcer sur celui qui me toucherait le plus.

Leur histoire à chacun est intense, ils ont tous des personnalités différentes et un style propre à chacun.

Mon pronostic sur le personnage le plus entier, le plus perdu, le plus dingue et torturé? ARTIE...

" J'ai poussé ma chance à son maximum, j'ai frôlé la limite et une fois franchie,

  j'ai vu ce qu'il m'attendrait de l'autre côté.

  En fermant les yeux à jamais, je perds tout espoir de lutter,

  de prendre ma revanche sur cette chienne de vie..." (Artie)

Je les ai tous aimé, chacun avec leurs fêlures et leurs caractères. J'ai hésité, parce que comment pouvoir choisir tome après tome un personnage et pas un autre? One Shot fait partie de mes chouchous parce que son histoire avec Faith est poignante, mais c'est Artie qui remporte la palme d'or.💖

Les deux derniers volets terminent à la perfection cette sublime saga! Julie ne nous épargne pas, elle mène son scénario jusqu'au bout et nous emporte dans de drôles de sensations: la rage, la peur, l'inquiétude et le désespoir. C'est pour moi, ce qui définit le tome 7 et le tome 8.

Beaucoup d'entre vous on fait la remarque que le tome 7 sur Artie avait un goût d'inachevé... Moi, je dirai que les deux ne font qu'un. Et parce qu'à partir du tome 7, un gros changement s'opère au sein même du Cartel.

Il s'agit de cette fameuse règle numéro 5... Et ils vont tous en subir les conséquences.

Le groupe, pour la première fois se délit et ils se mettent en danger. La folie de Artie s'est imprégnée dans mes veines. Dans le tome 8, on pourrait dire que l'on assiste à une renaissance et c'était pas gagné.

Teresa est un personnage que j'ai beaucoup aimé. Grâce à son entêtement, à sa persévérence et en sa foi, cette belle jeune femme aussi douce que déterminée, va transformer notre explosif en... Phoenix, parce que oui, il va rennaître de ses cendres.

" J'ai d'autres patients à voir,

  mais celui-ci ne quittera probablement pas mes pensées de la matinée..." (Teresa)

Davy m'a ému également. C'est la première fois qu'on assiste à son tourment et son désarroi. Ce gros dur qui porte son équipe à bout de bras s'est dévoilé sensible, brisé et complètement anéanti. Il m'a à plusieurs reprises fait lâcher quelques bonnes grosses larmes.

" Artie me manque.

  Plus que le souffle, c'est une partie de moi que j'ai perdue.

  J'ai tout fait pour le porter à bout de bras, je ne peux plus à présent..." (Davy)

L'histoire de Cole (One Shot) n'est pas en reste! Son passé a fini par le rattrapper, et pour sauver ceux qu'il aime, il n'a pas hésité un seul instant à sacrifier tout ce pour quoi il s'est battu.

" Tous mes coups de tête, mes combats, mes choix ont fait de moi l'homme que je suis.

  Bien sûr, j'aurais pu faire mieux, mais au risque de ne pas ressentir la liberté,

  de ne pas goûter à une vie à cent à l'heure..."(Cole)

Faith est grandiose dans ce volet. Notre avocate mène également sa quête et n'hésite pas à plonger tête baissée pour sauver ce qu'elle pourra sauver, quitte à se mettre réellement en danger de son côté.

" Quand je l'ai rencontré la première fois, j'ai tout de suite vu son désir de justice, sa soif de réponses.

  Il est One-Shot, et rien ne changera ça désormais..." (Faith)

  

Andy (La Lame) poursuit en solitaire le plan qu'il a prévu contre les Yakusas, et surtout contre son père. Dans ce tumulte, il a gagné un frère qu'il protègera coûte que coûte. Va-t-il mener son combat jusqu'au bout?

" Ce soir, j'ai l'opportunité que je cherchais, j'ai laissé de côté ma vie au Cartel, Megan, mon frère et les gars.

  Je ne suis plus la Lame, je suis Akio, le fils d'une meute sans foi ni loi..."( Andy)

C'est là qu'entre en scène de nouveaux personnages dévoilés dans le tome 7. On a envie de les connaître parce qu'ils ont l'air aussi têtes brûlés que nos amis du Cartel... (affaire à suivre de très près)

Ce dernier tome fait un tour d'horizon sur les évènements passés. Il nous livre enfin des réponses.

Jusqu'au bout, on ne sait pas ce qui va arriver et je dois dire que Julie a sacrément mis nos nerfs à rudes épreuves!

Il leur aura fallu toutes ces batailles et toutes ces pertes pour comprendre que la règle numéro 9 ne doit jamais être transgressée!

"Ensemble, nous sommes plus forts"

Les rebondissements n'en finissent pas et tous ces tas de muscles m'ont faits tourner en bourrique à maintes reprises!

J'avais la rage, j'avais envie d'en secouer plus d'un et je ne compte plus le nombre de fois où j'ai pesté toute seule!

Les derniers chapitres nous laissent à bout de souffle et les yeux humides.

Le dernier chapitre, (l'épilogue) m'a redonné espoir et du baume au coeur...

Enfin, pour apaiser les tensions, j'ai ri comme jamais lorsque je suis tombée sur une drôle de conversation entre l'auteur et.... J'avoue qu'elle était bien trouvée celle-là! 😂😂😂 Du jamais vu!!!

C'est avec un pincement au coeur que j'ai terminé ce dernier tome. L'évadé, l'égaré, la source, la machine, la lame, le voltigeur, l'explosif et One shot ont tous traversé leurs propres démons. Le destin a mis sur leur route une âme soeur, une moitié, une histoire propre à chacun. Les femmes des membres du Cartel sont un pilier pour leurs hommes et d'un soutien sans failles.

La boucle est bouclée sur notre groupe fétiche, mais il  reste toutefois quelques interrogations restées sans réponse. L'introduction des nouveaux personnages n'est pas un hasard et je suis déjà impatiente de découvrir ce que Julie nous prépare...

Il y a certains romans, ou certaines séries qui s'ancrent profondément en nous. Ceux-là en font parties et ils sont inoubliables!

La playlist que Julie nous a choisie avec soin, définie toujours aussi bien les instants, les chapitres, les émotions et les ressentis. Quant à Breathe de Cutts, elle clôture à la perfection le dernier chapitre.💖

Merci Julie pour le SP, et ta confiance.

Merci d'avoir aussi bien grandi dans le monde de l'écriture, je suis tellement fière de toi 🤩😍

Merci de nous faire rêver ainsi. 

A très vite pour découvrir tes futurs projets, moi, je serai au RDV.

 

Lien: Le Cartel #8 One Shot de Julie Christol