Le Cartel #5 La Lame de Julie ChristolLe Cartel #5 La Lame de Julie Christol

Le résumé :

 Cartel : organisation criminelle. Ouais, c’est ça que ça veut dire. Sauf que nous sommes bien plus que ça. Pourquoi ce nom ? Tout simplement parce que pour atteindre son ennemi, il faut s’en faire un ami et œuvrer au plus près de lui. Aux yeux du monde, nous sommes comme eux, sans pitié, sans conscience et sans aucun scrupule. Cependant, les apparences sont parfois trompeuses. Nous avons des règles, des valeurs. Malgré nos différences et nos origines, un seul objectif nous anime : débarrasser le monde de sa vermine.

5# La Lame
« Ma volonté est aussi tranchante que mes lames »

Andy : Quand on porte dans ses gènes la marque d’un clan, d’un destin, les renier est impossible. Pourtant, j’ai fait le choix de fuir mon passé, de refuser l’existence qu’on m’imposait. Lorsque j’ai quitté les yakusas, je savais que je signais mon arrêt de mort. Sauf que je suis bien en vie et que personne ne me fera plus jamais plier le genou. Mes frères et les combats que nous menons sont les seules choses qui comptent pour moi à présent. La carapace que mon éducation a érigée autour de moi m’empêche de ressentir. Même cette femme que nous avons rencontrée en mission n’y pourra rien malgré toutes ses tentatives.

Megan : Aujourd’hui à des milliers de kilomètres de chez moi, je m’investis pour la première fois dans un objectif utile. Aider la population colombienne est devenu essentiel à ma vie. La misère, la drogue, la violence, je ne fermerai plus les yeux en me cachant derrière ma vie bien rangée. Lorsque je rencontre les membres du Cartel, je réalise que ça ne finira jamais et que je vais devoir me battre contre l’injustice. Ils sont dangereux, leur méthode est brutale, illégale. Mais un homme parmi eux me touche au point que je ne sais plus qui je suis… Froid, insensible, il reste un mystère que je voudrais résoudre.

1# L’évadé
2# L’égaré
3# La source
4# La Machine
5# La Lame
6# Le Voltigeur
7# L’Explosif
8# One-Shot

 

 Mon avis : COUP DE COEUR!

 " Je serai la lame qui fendra ceux qui se mettront en travers de notre route.

  Ma détermination est aussi acérée et tranchante que mon Katana..."

 

 A chaque tome que je découvre sur le Cartel, je me dis que c'est celui-là qui m'a le plus touché. GRAVE ERREUR!! A chaque tome lu, je m'attache un peu plus à tous les personnages.

Impossible d'avoir une préférence car cette bande d'hommes bourrés de testostérones est attachante, chacune de leurs histoires nous fait découvrir les personnalités de chacun avec leurs zones d'ombre, leurs passés et leurs caractères. Ils sont soudés les uns aux autres, ils n'ont peur de rien et foncent tête baissée pour oeuvrer contre le mal. Ils sont perçus comme des bandits et des criminels, mais ce sont surtout des héros.

Je les aime tous, même s'il reste encore à découvrir l'histoire du voltigeur, de l'explosif et de one shot. Cependant, mon instinct ne m'avait pas trompé. Depuis les premiers tomes, Andy m'intrigue... Son côté solitaire, mystérieux et son regard impénétrable me donnait envie de le voir se dévoiler, et Julie a tellement bien retranscrit son histoire, qu'il est à ce jour, MA petite préférence et ma grande faiblesse.

Ce que j'apprécie dans cette série, c'est qu'on ne se contente pas d'avoir un nouveau tome avec une nouvelle histoire centrée sur un personnage. A chaque fois, ils sont tous présent et on avance avec l'équipe entière au fil des pages. J'aime beaucoup le concept de donner les ressentis de chacun à travers un chapitre que ce soit pour les membres du Cartel ou de leurs compagnes.

Ce tome 5 sur la Lame, je l'attendais un peu plus que les autres tomes. et j'ai été conquise par l'histoire de Andy, l'asiatique énigmatique et le plus réservé de l'équipe qui m'a vraiment touché et ému comme jamais.

On découvre son passé sombre qui va à lui aussi, le rattraper et s'immiscer au sein des membres du Cartel.

Ses retrouvailles avec Harumi vont les replonger dans des souvenirs d'une vie qu'Andy a toujours fui. Ses craintes et ses doutes s'intensifient et il ne sait plus trop s'il peut accorder sa confiance à la personne qui a partagé une partie de sa vie et dont il était très proche. Les liens du sang sont indestructibles, mais quand on vient d'une famille japonaise ultra dangereuse avec un clan tel que les Yakusas, on peut facilement imaginer le pire...

" A peine l'ai-je vue devant le portail que tous mes souvenirs se sont ravivés

  me brûlant comme un tison ardent qu'on aurait enfoncé dans mes trippes..."

Harumi m'a beaucoup touché même si j'ai eu du mal à la cerner et que j'ai longtemps hésité à me faire ma propre opinion à son sujet...J'aurai aimé en savoir un peu plus sur le passé de la soeur d'Andy qui est un personnage avec un énorme potentiel dans ce tome.

En parallèle, on découvre Megan, une jeune femme américaine qui vient d'une famille aisée mais qui ne supporte pas son milieu de vie. Engagée dans une association humanitaire, elle se retrouve en pleine jungle colombienne pour porter assistance à des villageois dans le besoin. Cernés par des cartels de la drogue qui règnent en maître, le danger est omniprésent et être une américaine et une femme, la désigne comme une cible facile...

Megan va croiser la route de notre joyeuse troupe par le plus grand des hasards et Andy va lui sauver la vie ainsi qu'aux membres de son association. Une véritable alchimie s'instaure entre Andy et la jeune femme, bien que réservée sur leur mode de vie puisqu'elle les considère au départ comme des truands. La lame n'est jamais tombé amoureux et sa rencontre avec Megan va tout changer.

" Cet homme n'est pas croyable...

  Je n'ai jamais rencontré quelqu'un comme lui.

  J'ai l'impression d'avoir un extraterrestre en face de moi.

  Sa sincérité est touchante, mais elle est difficile à accepter.

  Il ne me semble même pas réaliser la portée de ses paroles, c'est déstabilisant..." (Megan)

Les réparties entre nos compagnons d'armes sont toujours aussi brutes de décoffrage et par moment hilarantes. C'est un bonheur de les voir évoluer, de ressentir leur respect mutuel, leur chamaillerie et plus que tout, l'amour qu'ils se portent les uns et les autres. On aime autant leurs qualités que leurs défauts.

Leurs compagnes ne sont pas en reste. Elles s'affirment de plus en plus, et sont déterminées à rendre leurs hommes heureux.

Davy, notre évadé, le chef de la bande, va se retrouver en pleine crise de conscience. Il doute et son rôle de chef lui pèse parfois sur ses épaules. Heureusement, ses acolytes sont là pour le soutenir parce qu'ils n'envisagent pas une seconde de changer de chef.

Ce tome 5 est un condensé d'émotions et de remises en questions. Nostalgie, regrets, tristesse et peine pour certains de nos personnages. On passe donc par une multitude d'émotions contradictoires et c'est ce qui me fait dire que pour moi, La Lame est LE tome que je préfère de la série.

J'ai plongé dans l'histoire de Andy avec délice et il m'a énormément transporté. Sa relation avec Megan est tantôt douce, tantôt piquante, mais ce qui m'a le plus touché au-delà de son histoire d'amour avec la jeune femme, c'est la relation (très fragile) qu'il a développé avec sa soeur Harumi.

" La Lame...

  Ce surnom lui va comme un gan.

  Il est tranchant, froid, dur comme l'acier..."

Ce tome accentue les valeurs de notre Cartel adoré et ne s'essouffle à aucun moment.

La série est prenante et addictive et j'ai hâte de découvrir les trois derniers tomes pour voir où Julie nous mènera pour le Happy-End final.

Un petit mot sur la playlist que j'aime beaucoup et qui est très bien adaptée aux chapitres.

Une série à lire et à relire avec bonheur, et encore une fois, merci Julie pour ta confiance et le plaisir de découvrir tes fabuleuses histoires!

Coup de Coeur!!!

 

Lien : Le Cartel #5 La Lame de Julie Christol