Hades Hangmen T4 Au dessus des lois de Tillie ColeHades Hangmen T4 Au dessus des lois de Tillie Cole

 

" Elle avait l'air si triste, si vaincue que ma poitrine se serra.

Je ne la connaissais pas, mais je m'en moquais.

Elle était la première personne à qui j'avais parlé, sans arrière pensées sous le poids de notre foi me dictant mes paroles ou mes actes.

Elle ignorait que j'étais le prophète désigné par notre oncle.

Elle ne savait pas que j'étais le traître chez les Hangmen.

Elle ne me connaissait que comme un prisonnier invisible, un pêcheur rejeté par les autres, comme elle..."

 

Le résumé :

Depuis l'échec de son plan, Caïn n'est plus qu'un être brisé, croupissant au fond d'un cachot. Lui qui a vécu et roulé avec le tristement célèbre gang de bikers Hades Hangmen, au nom d'une foi lui promettant la gloire, n'a désormais plus rien...jusqu'à ce qu'une nouvelle voisine de cellule éveille en lui un instinct protecteur longtemps oublié. Tandis qu'ils se rapprochent, Caïn est de plus en plus décidé à réparer ses torts pour sauver celle qu'il aime par dessus tout... même si cette bataille doit le mener aux portes de l'enfer.

 

" Des picotements coururent le long de ma colonne vertébrale et elle déglutit nerveusement.

Une douce teinte rosée colorait ses joues, et ses yeux sombres scintillaient.

Elle avait la peau soyeuse et pâle.

Ses pommettes hautes et bien définies invitaient le regard à descendre vers ses lèvres pulpeuses d'un rose intense..."

Mon avis :

Le tome 3 des Hades Hangmen avec l'histoire de Flamme et Maddie m'avait ému au possible. Je pensais qu'il serait mon préféré... C'était avant de lire l'histoire de Caïn/Rider.

Ce quatrième tome se place en tête de liste.

Tillie Cole a su, une fois de plus me catapulter dans ce monde d'horreur et de noirceur, mais aussi de courage et de rédemption.

Caïn/Rider, je l'ai détesté par ses agissements, ses trahisons, ses manipulations, et j'ai fini par l'aimer dans ce tome, car j'ai eu mal pour lui et j'ai souffert avec lui...

Le pardon... Finalement Rider le mérite car il a été abusé, manipulé par son horrible frère Judas, toute sa vie.

Depuis que Rider s'est rebellé face aux pratiques incestes de son jumeau, nous le retrouvons enfermé dans une cellule, maudit par son frère et par son peuple. Il est battu sauvagement sous les ordres de son jumeau démoniaque et n'attend plus qu'une seule chose : mourir.

Pendant ce temps, Judas continue d'endoctriner son peuple et prépare une guerre destructrice contre les Hades Hangmen.

Alors qu'il pense avoir touché le fond et ne jamais se sortir de cet enfermement, Rider va découvrir qu'il a une voisine dans la cellule à côté de la sienne. Harmony a été déclarée par Judas une femme maudite d'Eve.

Enfermée et isolée de tous, elle doit épouser le (faux) prophète, Judas, pour sauver leur peuple de la malédiction stipulée dans les écritures saintes de leur communauté.

Rider et Harmony vont communiquer à travers leur cloison et un lien indéfectible va les pousser l'un vers l'autre. Rider va tomber fou amoureux de la jeune femme, et découvrir des émotions qu'il n'a jamais connu aussi forte de toute sa vie.

Cet amour le poussera à se surpasser pour tenter de libérer la femme qu'il aime de l'horrible union qui l'attend avec Judas. Même s'il doit en mourir, il doit tout tenter.

Mais même en dehors de la secte, Rider prendra le risque de mettre sa vie en jeu pour pouvoir ramener Harmony auprès des siens. Et les membres de la famille d'Harmony vivent avec les Hades Hangmen... qui lui vouent une haine sans merci...

 

" Je caressai ses longs cheveux blonds et mon coeur se gonfla quand son souffle se troubla à mon contact.

L'esquisse d'un sourire naquit sur mes lèvres, mais il se dissipa vite en songeant à ce qui l'attendait.

Juda.

La cérémonie.

L'échange sacrificiel...

Une vie de cervitude et d'horreur..."

J'ai adoré le personnage de notre héroïne, Harmony. C'est une femme forte, malgré toutes les horreurs qu'elle a subi. Elle est volontaire et déterminée à sauver ceux qu'elle aime. Les rebondissements n'en finissent pas et nous propulsent dans des scènes apocalyptiques.

Tillie Cole a superbement mené l'histoire de Caïn/Rider. De l'homme détestable que l'on pensait qu'il était, Caïn/Rider est écrasé par la culpabilité. Choqué par les agissements du seul membre de sa famille dont il pensait être aimé, et après avoir trahi le club des bikers, les Hades Hangmen qui l'avaient accepté comme un membre à part entière, Caïn/Rider se rend compte que tout ce qu'il croyait bien faire pour sa communauté n'était en fait que désillusion et atrocité, lorsqu'il prend conscience des horribles machinations de son psychopathe et pédophile de frère.

Nous apprendrons à connaître Caïn/Rider tel qu'il est réellement, et Harmony sera la seule à vraiment percevoir le bon qu'il y a en lui.

Malgré l'homme brisé et complètement perdu qu'il est devenu, l'auteur retourne la situation en sa faveur, en nous montrant ses véritables faiblesses, et elle parvient à nous faire aimer cet homme et lui faire accorder le pardon.

Un roman intense en émotion, choquant à maintes reprises, très dur sur le contexte, mais aussi cruel et sans pitié, émouvant au possible et triste sur certains passages.

J'ai hâte d'être au mois de septembre pour découvrir l'histoire avec AK, Phoebe, tous les membres des Hades Hangmen, ainsi que Rider, dont l'histoire n'est pas complètement clôturé.

Un gros gros coup de coeur pour ces personnages et une série vraiment prenante et captivante, un tome 4 que je classe en tête de liste.

Vite, vite, vite!!!!

Je remercie Guillaume Missonnier des éditions Milady pour le SP.

Extraits :

" Je me penchai pour lui relever le menton et l'embrasser lentement, tendrement, et le plus longuement possible.

Je savais que c'était sans doute la dernière fois que je pourrais la toucher ainsi, être aussi proche d'elle..."

 

" Mon coeur s'emballa.

Je lisais la sincérité dans ses yeux.

Bon sang, ces derniers jours m'avaient prouvé à quel point elle m'aimait vraiment.

C'était très déstabilisant.

Bella estimait que je lui avais sauvé la vie, alors qu'en vérité, c'était elle qui m'avait sauvé, de bien des façons..."